Slider Image Grid Image

Désiré François

Monday Dec 3rd 2018 Nabia

Désiré François, pionnier et tête d’affiche du mythique groupe mauricien Cassiya, est pour beaucoup synonyme de qualité et de talent. Référence dans le milieu du séga mauricien, il évolue depuis plus d’une décennie sur la scène locale. Aujourd’hui encore, il parle dans ses chansons du quotidien et de la réalité qui l’entoure, comme il l’a toujours fait.

Ancien ferrailleur originaire de Cassis, faubourg de la capitale, Désiré François se lie dès l’âge de 16 ans à la guitare et à la ravanne. C’est dans les années 80 qu’il commence à faire ses propres compositions, ses influences musicale de l’époque : Ménwar, George Armel, Roger Augustin, Mike Brant ou encore Dave et consorts. Sa première performance devant un auditoire : lors d’une fête populaire animée par le père Roger Cerveaux à Cité Vallijée où il interprète l’une de ses premières compositions, Séparation. Bien qu’acclamé pour sa performance, il n’y accorde alors toutefois une pas grande importance.

Avant d’embrasser sa carrière de chanteur, il intègre en tant que bassiste la formation musicale Zanfan Cassi, à ses côtés José François (batterie), Eddy Armel (chant et guitare rythmique) et Alain Lafleur (guitare solo). C’est avec ce dernier, et par la suite Dominique Isidore – aujourd’hui encore compositeur pour Désiré -, qu’il commence à créer ses propres compositions. En 1993, poussé par ses pairs, Désiré s’inscrit au concours de chant Star Show et fait sa première apparition devant le grand public. Bien que sa voix exceptionnelle et l’arrangement jazzy et blues du groupe n’aient pas réussi à remporter l’engouement du jury, leur interprétation marque le public et les propulse parmi les groupes les plus populaires à l’île.

Desiré François

A la suite de cette aventure, le chanteur se prend en main et c’est avec son petit groupe d’amis qu’il travaille sur leur premier album, Séparation, dans le studio de Norbert Labour à Quatre-Bornes. L’album voit la participation de deux nouveaux venus au sein du groupe, Gérard Louis et Alain Ramanisum.  Suite à cet enregistrement la formation prend pour nom Cassiya, et ainsi débute l’aventure de Désiré avec l’une des plus populaires formations de séga mauricien.

Au fil du temps le groupe se perfectionne, lance des tubes au succès retentissant et entame des performances à l’étranger : aux îles sœurs, sur les scènes africaines et en Europe. Riche d’une grande complicité, la formation produit pas moins de dix albums : Séparation, Cassiya II, Ici cote nou été, Naryé pa éfasé, Racine la vie, Diégo, Ctymbo li, Nou destiné, Amizé séga ou encore Rekonésans. En 2002, Alain Ramanisum quitte le groupe et entame sa carrière solo – l’année suivante, c’est au tour de Gérard Louis. Le reste de la formation continue malgré cela l’aventure et perpétue son succès, maintenant l’engouement du public dans les années qui suivent.

En parallèle à son parcours avec Cassiya, Désiré François entame sa carrière solo : toujours avec la même sensibilité et le timbre de voix unique, il s’est fait sa place sur la scène musicale et partage sa passion et sa vision de la vie mauricienne. Entouré pour la plupart de ses anciens compagnons, il enregistre plusieurs albums : La vérité, La terre, La Vi, Rekonésans, Lavenir zenfen, Nou Lespoir et plus récemment Di pain griyé. La musique est sa façon d’honorer une promesse faite à lui-même et à ceux qui l’ont soutenu. Il reste fidèle à son style tout en offrant de nouveaux opus avec une touche de fraîcheur et d’innovation. Humble et simple, ce musicien chante pour exprimer ses idées et ses émotions, toucher le cœur des gens qui se retrouvent dans ses mots.

Laissez un commentaire